Les collections de papeterie

Collection Ulysse & Pénélope : présentation

Aujourd’hui prenons le large pour parler de la collection Ulysse & Pénélope.

Comme vous l’aurez compris nous allons surfer sur le thème de la mer. Mais loin de tremper gentiment nos orteils dans l’eau, nous allons affronter les éléments, combattre les pirates et aller conquérir le trésor de Rackham le Rouge. Car si nous aimons aussi boire des cocktails sur des îles paradisiaques, notre couple aime l’aventure !


C’est avec bonheur que j’ai plongé dans les tatouages marins pour étudier leur dessin et connaître leurs significations (mon petit péché mignon : les sens cachés)…

Finalement j’en suis arrivé à la conclusion que je voulais qu’on ressente ce coté naturel, brut, inhérent à la mer et à la nature. La technique qui me semblait répondre parfaitement à cette envie était donc : la gravure.

Graver ne laisse pas place au repentir. Si j’enlève de la matière de manière imprévue, je vais devoir faire avec ou recommencer. C’est l’un des charmes propre à la technique. Cela met à l’honneur le geste. Chaque fois que j’enlève de la matière cela va se voir. Et je ne peux pas tricher et revenir en arrière. Parfait, pour parler d’un marin face aux éléments déchaînés non?


Alors la linogravure comment ça se passe ?

La linogravure existe depuis le début du 20ème siècle, après l’apparition du linoléum. C’est une technique de gravure du lino qui permet d’utiliser des encres à l’eau et qui est basé sur le principe du tampon.

 

Le matériel :

  • une plaque de linoléum 
  • des gouges pour graver
  • de l’encre (à lino) et un rouleau encreur.

 

  1. On fait un croquis sur du calque ou directement sur la plaque de linoléum (en sachant que l’image va être imprimée en miroir).
  2. On s’arme de sa gouge, et on fait bien attention à ne jamais avoir la main qui tient la plaque dans l’axe de la lame.

  1. On enlève toutes les parties qui doivent rester blanches. Ce qui va être imprimé sera la matière qui est restée en surface.

  1. On encre sa plaque avec un rouleau encreur pour que l’encre soit uniformément répartie.

  1. On place sa feuille par dessus.

  1. On presse, on appuie bien partout. Les plus équipés le font avec une presse, je le fais avec un pressoir manuel, j’aime jouer sur les différences de matières et ne pas avoir une impression trop lisse.

On peut même avec un peu de patience le faire en appuyant fortement avec le dos d’une cuillère…

 

  1. On admire le résultat, on ajuste si il faut le dessin en réenlevant de la matière de la plaque de lino.

Maintenant que j’ai de beaux tirages, il faut les exploiter. J’ai imprimé plusieurs fois les éléments parce que j’aime les accidents d’impressions, l’encre qui s’est plus ou moins déposée sur le papier.

Donc je choisi le ou les tirages de chaque éléments qui me conviennent le plus. Je les scanne.

Je nettoie à l’ordinateur les illustrations : parfois les restes des traces de mes gravures dans le blanc sont intéressants, parfois ils vont être trop perturbants pour le reste de la composition.

J’assemble les dessins sur l’ordinateur, cela me permet de créer des visuels nombreux à partir d’un nombre d’éléments restreint et de pouvoir moduler les compositions selon vos envies.

Après avoir choisi la typographie adaptée au thème Ulysse & Pénélope, je compose le texte, le plan… et je prépare le fichier pour l’imprimeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *